Industrie Hotelière - 697 - Avril 2017

« On ne peut pas parler de vraies simplifications » © Mocoloco - Fotolia

Choc de simplification

« On ne peut pas parler de vraies simplifications »


Autre établissement qui n’a pas ressenti le choc de simplification, La Régence à Lourdes, établissement deux étoiles de 34 chambres. « On ne peut pas parler de vraies simplifications même si des dispositifs comme la gestion des salaires par Tese – Titre emploi service entreprise –, sont plutôt positifs. Aujourd’hui, toutes les déclarations sont à effectuer par le biais d’Internet, ce qui nécessite une grande rigueur. En effet, si auparavant il était possible de remplir un formulaire papier sans...


Pour lire la suite de l’article, vous devez vous connecter ou vous inscrire.

>> Acces abonnes :

Mot de passe oublié ?


>> Inscription :

Inscrivez vous dès maintenant pour avoir un accès complet au site.



>> Acheter le numéro associé à cet article :

5.00€


Articles liés

Un vrai « choc de complexification » pour les hôteliers

Les hôteliers attendent toujours le « choc de simplification » annoncé par le Président de la République en 2013 visant à alléger les formalités...


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel