28-03-2017

Hôtellerie : une procédure contre des plateformes de location meublés ?


A la suite d’une plainte à l’encontre des plates formes de location meublés engagée par 800 professionnels regroupant des associations d'exploitants hôteliers (AhTop, GNI, Synhorcat) et des professionnels de l'immobilier (Fnaim, SNPI et Unis), le parquet de Paris à ouvert le 16 mars une information judiciaire pour « pratique commerciale trompeuse », « exercice de l’activité d’agent immobilier sans carte professionnel » et « exercice illégal ».
L’association pour un hébergement et un tourisme professionnels (AhTop) dénonce en effet une concurrence déloyale et une violation de la loi Hoguet sur l’activité immobilière (20 000 logements seraient mis en location illégalement via Airbnb selon les organisations professionnelles du secteur de l’hôtellerie et de l’immobilier).
Un récent communiqué commun au GNI et à l’AhTop révèle notamment la colère de ces derniers : « Il est temps que les décrets de la loi Pour une République Numérique tant annoncés sortent enfin ! ». « Le simple enregistrement des meublés touristiques simplifierait les démarche de contrôles des autorités locales et limiterait les dégâts que ne manque pas de causer Airbnb au secteur hôtelier certes, mais à la société dans son ensemble et à son modèle social ! ».


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel