24-01-2018

Comité Interministériel pour le Tourisme : plus de moyens pour Atout France


Le premier ministre, Edouard Philippe, a présidé le 2eme Comité Interministériel pour le Tourisme (CIT) qui s’est tenu le 19 janvier en présence des représentants du secteur.
L’occasion pour le gouvernement de présenter de nouvelles mesures pour renforcer l’ingénierie et les financements nécessaires à l’émergence de projets touristiques structurants dans tous les territoires.

Renforcer l’investissement et le dispositif de «prêt hôtellerie»

En termes de promotion de la destination France, la mesure phare annoncée par le gouvernement consiste à donner encore plus de moyens à Atout France, l’agence d’état en charge de la promotion du tourisme en France. Il passera à terme à 100 millions grâce à une plus grande contribution de l’Etat (de l’ordre de 15 millions d’euros) mais aussi de plus gros apports de partenaires privés. Autre annonce faites par le gouvernement, la relance de l’investissement touristique par une mise à contribution de la Caisse des dépôts et de BPI France notamment. La Caisse des Dépôts va voir son enveloppe de fonds augmenté de 500 millions d’euros sur les 5 prochaines années avec pour objectif de réaliser 3.5 milliards d’euros d’investissements supplémentaires sur la même période. Avec BPI France, la Caisse des Dépôts va renforcer son dispositif de « prêt hôtellerie » dont le plafond est porté de 400 000 euros à un million d’euros.

Atout France « maison commune » des acteurs du tourisme

Pour appuyer les montages de projets touristiques, le dispositif « France Tourisme Ingénierie », logé à Atout France, associera désormais la Caisse des Dépôts et la future Agence nationale des territoires accompagnera les territoires et les porteurs de projets privés « La place d’Atout France sera confortée comme « maison commune » des acteurs du tourisme – État, collectivités territoriales et entreprises privées » a souligné le premier ministre. Les objectifs du Gouvernement sont clairs : créer un cadre favorable et équitable pour tous les professionnels du tourisme, améliorer la qualité des services publics et leur contribution à une offre touristique de qualité, accélérer la modernisation continue des infrastructures touristiques, capter une part substantielle de la croissance mondiale du secteur touristique. Enfin, le Premier Ministre a décidé d’inscrire le projet de fonds souverain dédié au tourisme à l’ordre du jour du prochain CIT qui se tiendra le 17 juillet prochain. « Ce fonds pourrait être piloté par des représentants de l’Etat mais aussi des professionnels du tourisme et de l’investissement. Il aurait pour mission d’aider les entrepreneurs en termes financier mais aussi managérial », a indiqué Edouard Philippe.

Ces mesures en faveur du tourisme vont dans le bon sens !

« Ces mesures annoncées par le gouvernement en faveur du tourisme français vont dans le bon sens. Ils visent d’une part à provoquer encore plus de demandes en accentuant encore la promotion de la destination France et à améliorer l’offre touristique par la relance de l’investissement », commente Didier Chenet, Président du GNI au sortir du CIT. Cependant, il demande au gouvernement de ne pas oublier les TPE PME du secteur des industries hôtelières. « Le tourisme en France c’est aussi et surtout de très petits établissements dont la trésorerie a été asséchée par les mises aux normes sécurité et accessibilité. Pour leur donner l’envie et les moyens d’investir, il est indispensable d’organiser un accès direct au crédit et un accompagnement de proximité », souligne le GNI dans son communiqué.


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel