17-03-2017

Didier Chenet à la recherche de « l’éthique d’Airbnb »


Suite au recrutement du conseiller communication du ministère de l’Economie Numérique Aurélien Perol par Airbnb, le Président du GNI Didier Chenet s’insurge et rappelle ses responsabilités au gouvernement.
A la recherche de « l'éthique d'Airbnb », le GNI insiste sur le fait que « pendant que la profession attend toujours la publication des décrets de la loi Lemaire concernant les obligations de déclarations et de contrôles désormais dévolues aux opérateurs comme Airbnb et votées à l'unanimité à l'Assemblée Nationale il y a six mois, Airbnb annonce le recrutement du conseiller communication d’Axelle Lemaire ! Où est l’éthique, le simple respect de la loi ? Pour mémoire le code pénal "interdit pour éviter tout conflit d'intérêt à un fonctionnaire ou agent public dans un délai de 3 ans de travailler pour une entreprise qu'il a surveillée, avec laquelle il a conclu un contrat, sur laquelle il a donné des avis ou proposé des opérations à l'autorité compétente.»
« C'est une honte » affirme Didier Chenet - qui n'exclut pas de porter cela devant la juridiction Ad'hoc. Une affaire qui s’ajoute aux récentes déclarations d’Airbnb qui affirme "se soumettre toujours aux règles en vigueur" - déclarations que le GNI qualifie de « nouveau mensonge éhonté d'Airbnb qui s'affiche désormais comme opérateur de voyage et n'a toujours pas demandé à Atout France l'agrément obligatoire pour exercer cette profession en respect de l'article L211-1et suivants du code du Tourisme ».
« Trop c'est trop ! Mesdames et Messieurs qui nous gouvernent prenez vos responsabilités, respectez le vote du parlement, faites respecter l'éthique politique », termine le Président du GNI.


NEWSLETTER LeChef.com

Restez informé des dernières actualités !


Se connecter

>> Accès abonnés :

Mot de passe oublié ?

>> Inscription :

Sélectionnez votre installateur de cuisine professionnel